Les News

Conducteurs routiers étrangers, preuve de fraude.

© Gendarmerie du Cher
© Gendarmerie du Cher
Jean-Yves Kerbrat

Le transport routier peut être une activité dangereuse. Des accidents de poids-lourds, il y en a régulièrement. Celui qui s’est produit le mercredi 14 septembre sur l’autoroute A71, dans le sens Bourges-Vierzon à la hauteur de Mehun-sur-Yèvre, a comme un parfum de fraude au travail ou emploi irrégulier de travailleurs étrangers. Qu’il s’agisse de la responsabilité du conducteur ou de l’employeur.

Ce matin-là, un tracteur semi-remorque, parti dans la nuit d’Ile-de-France se rendait dans le Sud-Est de la France pour livrer un déménagement. Le conducteur se serait assoupi et le camion a traversé l’Autoroute, écrasé les barrières pour aller se coucher sur les voies opposées. Pas de blessé grave, pas d’autre véhicule impliqué. L’autoroute s’est retrouvée bloquée durant six heures avec les répercussions qu’on imagine.

autoroute-accident

Dans la cabine, quatre personnes (il s’agit d’un déménagement). Le conducteur et l’un des passagers moldaves ont de faux papiers roumains, les deux autres sont bel et bien roumains. L’entreprise de déménagement est française et basée en Ile-de-France. Connaissait-elle la nationalité des conducteurs qu’elle faisait travailler ?

Les deux Moldaves sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Bourges, le 15 février 2017, pour détention de faux papiers. S’y présenteront ils ?