Les News

Conducteur, boire ou conduire …

Jean-Yves Kerbrat

Un poids lourd s’est couché à l’entrée du village de Merpins, près de Cognac en Charente. C’est le genre d’accident qui se produit assez régulièrement, mais celui-ci est particulier pour plusieurs raisons. Choisissant de rouler sur une petite route, pas forcement dédiée aux gros véhicules, le conducteur a mordu le bas-côté en sortie de virage. Cela a déséquilibré l’ensemble routier chargé de 11 lourdes bobines de papier de 2,5 tonnes chacune, destinées à une imprimerie.  

Le poids-lourd, seul véhicule concerné dans l’accident, s’est couché dans un champ en bordure de route, écrasant au passage quelques pieds de vigne. Le conducteur sort miraculeusement indemne. Les gendarmes arrivés rapidement sur place font les constatations d’usage. En particulier, il s’intéresse aux dépistages classiques d’alcool et de drogue. Le dépistage est positif à l’alcool et révèle 2,14 grammes par litre de sang chez un conducteur de 21 ans. Ce dernier, de nationalité roumaine, conduisait un camion immatriculé en Espagne.

Dans des cas d’accident comme celui-ci, et d’autres peuvent être beaucoup plus graves, il faudrait s’intéresser à la chronologie qui a mené à des événements dommageables pour toute la chaine du transport. La première question, ici sans réponse, permettrait peut-être de comprendre comment ce jeune homme s’est retrouvé au volant d’un ensemble routier dans une mission de transport international, d’une certaine façon, livré à lui-même. La solitude aidant, il a dû reprendre la route après un dimanche à boire plus que de raison. L’accident s’est produit le lundi en début d’après-midi …

Commentaires

commentaires