Solutions_Home


Chez Chereau l’avenir est à la connectivité. Le numéro 1 français de la carrosserie frigorifique qui détient 46% de part de marché pour un CA 2016 de 199 M€, va lancer sur Solutrans sa première génération de remorque connectée qui annonce une foule de nouveaux services et fonctionnalités pour les transporteurs.

Le carrossier a présenté à la presse un premier prototype, à l’occasion d’une visite de ses sites de production d’Avranches, qui pose les bases d’une remorque intelligente connectée au tracteur mais pas seulement. Elle pourra également, à terme, s’interfacer à tout système télématique de gestion de flotte ou plateforme de tracking qu’elle alimentera en données techniques. Chereau met en avant le concept « Open Data » de données en libre accès que les éditeurs-intégrateurs spécialistes de la gestion de flotte et de parc notamment pourront intégrer aisément à leurs logiciels métier.

Pour cela Chereau a d’abord interconnecté l’ensemble des éléments et équipements de la remorque via le multiplexage du réseau électronique. Pour schématiser, tout le câblage de la carrosserie a été repensé et concentré dans une sorte de gros tuyau à destination d’une unique prise d’entrée/sortie (prise 15 broches) à proximité de la prise d’attelage. Ainsi tous les éléments électroniques de la remorque sont mis en réseau et communiquent entre eux, du haillon élévateur au groupe frigorifique en passant par le système de rideau d’air AirShutter-C, la porte arrière SmartOpen-C ou l’éclairage par LED mais aussi le système EBS de freinage ou éventuellement les pneumatiques. Ajoutons à cela un ensemble de capteurs placés dans la caisse et un boîtier embarqué conçu par Chereau qui fournit une forme d’intelligence à l’ensemble et permet par exemple d’automatiser l’ouverture du SmartOpen-C lorsque le haillon monte. La prise conçue par Chereau sur le concept « Plug & Connect » permet de brancher simplement des systèmes télématiques pour remonter les données de la remorque, à l’image d’une prise FMS « universelle ».

Les applications sont multiples. Chereau va travailler autour de 4 grands axes : l’ergonomie avec le tracteur, la sécurité, la connectivité et la maintenance. Il s’agit de mettre en place les interactions entre le tracteur et la remorque connectée puis vers les différentes plateformes logicielles de gestion du marché. Le prototype présenté à Avranches a permis de faire la démonstration de premiers développements avec Scania portant sur l’affichage directement en cabine sur le tableau de bord digital des températures réelles et de consigne des compartiments par exemple. En cas de haillon sorti ou de porte ouverte, le démarrage du tracteur est bloqué et l’écran affiche des messages d’alerte et des voyants orange. Dans la remorque Chereau a centralisé sur un boîtier digital robuste la commande de tous les équipements.

Progressivement Chereau va développer les interfaces directes entre ses remorques et les tracteurs en fonction des partenariats avec les constructeurs et de leurs avancées respectives en matière de tracteur intelligent. Les constructeurs et les fournisseurs de solutions de gestion de flotte vont pouvoir intégrer à leurs offres télématiques le suivi des remorques et tous leurs services d’analyse. Chereau évoque aussi de futurs services de maintenance prédictive basée sur l’analyse anticipative de l’état du parc de remorques connectées. Le carrossier annoncera progressivement les fonctionnalités qui seront proposées lors du lancement commercial de la semi-remorque multiplexée Chereau sur le salon Solutrans 2017.

Ban_Solutrans_2017
Solutions_Home