Les News

Bientôt le salon IAA Véhicule Industriel 2016, au cœur des camions connectés

IMG_2094
Jean-Yves Kerbrat

Selon VDA, association allemande de l’industrie automobile, le transport routier se porte bien et tire l’industrie du véhicule industriel. C’est Matthias Wissmann, président du VDA qui le dit en introduction d’une conférence qui réunit 200 journalistes du monde entier pour parler transport et salon puisque IAA Véhicules Industriels se déroulera à Hanovre du 22 au 29 septembre prochain.

IMG_2108

Sur le marché de l’Europe de l’Ouest, 259.000 camions de plus de 6 tonnes ont été immatriculés en 2015, soit une augmentation de 14%. « Les principaux marchés France, Grande-Bretagne et Italie ont augmenté de deux chiffres. L’Espagne et les Pays-Bas ont connu une augmentation de plus de 20%. Cette année 2016 ne devrait pas nous décevoir. Nous attendons une progression de plus de 8% » assure Matthias Wissmann. Qui confirme que le marché allemand reste aussi très dynamique avec 83000 immatriculations en 2015 à plus 5% et 36000 pour les 5 premiers mois 2016.

IMG_2091

Matthias Wissmann

Le marché de l’utilitaire léger n’est pas en reste. Après une hausse en 2014 et 2015, avec une croissance des ventes à deux chiffres, cette tendance se confirme avec 600.000 fourgons immatriculés les quatre premiers mois 2016 soit une progression de 11%. Le marché allemand des VUL pourrait atteindre 256.000 ventes en 2016, ce qui constituerait un record selon le VDA. Cette même année, les constructeurs de remorques ont augmenté leur chiffre d’affaires de 14% au cours des quatre premiers mois. En Allemagne, l’industrie du poids lourd emploi 190.000 personnes dont 33.000 chez les carrossiers industriels.

IMG_2095

Wolfgang Bernhard, Mercedes, parle beaucoup de camions connectés

Sans vouloir exclure les moteurs diesel, évidemment essentiels pour les véhicules industriels, les évolutions technologiques sont fortement mises en avant. « Le diesel est propre! Il jouera un rôle important en raison de son efficacité et de la rentabilité pendant une longue période. » ose Matthias Wissmann qui poursuit « Je tiens à souligner que les véhicules commerciaux modernes sont exemplaires en termes d’émissions de gaz d’échappement. Parce que depuis 2013 et l’euro VI,  les émissions de camions neufs sont mesurées en fonctionnement. A cet effet, un système de mesure d’émission portable le SGSD a été développé. Les camions et autobus d’aujourd’hui ont des émissions polluantes homéopathiquement faibles. Il faut le dire et le faire savoir ».

Les camions longs sont aussi plébiscités. Ces maxi-codes de 25,25 mètres qui roulent couramment dans l’Europe du Nord  rejettent 25% de CO2 de moins, en fonction d’un volume transporté supérieur. Les constructeurs croient aussi beaucoup à la route automatisée avec des camions bourrés d’électroniques et de réseaux numériques. Il y a quelques semaines, les constructeurs européens de poids lourds ont montré dans le European Truck Platooning Challenge ce qui est déjà techniquement possible. En circulant en peloton compact les émissions de CO2 peuvent être réduites jusqu’à 10 %. Sans exclure un gain d’efficacité dans la chaîne logistique.

Mise en réseau et numérisation sont un peu les leitmotivs du prochain salon IAA. « Des démonstrations seront organisées dans le cadre de IAA 2016 en particulier à travers le  New World Mobility Logistics. Tout ce que nous parlons aujourd’hui sera exposé du 22 au 29 Septembre 2016 à Hanovre » Matthias Wissmann qui lance la devise du salon « Driven by ideas » que l’on pourrait traduire par « poussé par les idées ».