Les News

Autoroute A10 toujours coupée, transport routier très impacté.

Un bassin de 5000 m² creusé en 24 heures pour évacuer l'eau
Un bassin de 5000 m² creusé en 24 heures pour évacuer l'eau
Jean-Yves Kerbrat

Depuis le 31 mai, jour d’inondations généralisées dans le département du Loiret, l’autoroute A10 où circule habituellement 40 000 véhicules par jour dont de très nombreux camions, reste coupée. Vinci, le concessionnaire, a entrepris de gros travaux, dont la construction d’un bassin de 5000 m² destiné à recevoir le surplus d’eau qui encombre les voies entre les points kilométriques 86 à 94 au nord d’Orléans.

autoroute-a10_inondations_8

Les camions également évacués

Un corridor de 800 mètres de long a été créé à l’aide de 3000 sacs à gravats chargés chacun de 2 tonnes de sable afin de dégager une voie pour les dépanneuses en charge d’évacuer les 250 voitures particulières abandonnées depuis 5 jours. Des plongeurs ont également installé une membrane pour assurer l’étanchéité de la digue. Dans la nuit de samedi à dimanche, des pompes, dont certaines, conçues pour assécher les polders, ont été acheminées des Pays-Bas, ont permis d’évacuer suffisamment d’eau pour permettre le travail de 25 dépanneuses.  Les camions ont également été évacués de l’autoroute, à l’aide de 10 dépanneuses ou avec leurs conducteurs au volant pour ceux qui étaient sur place.

CkK28Q8WYAAkBf_.jpg large

Mise en place de 3000 sacs de 2 tonnes de sable

Dans un premier temps, de très nombreux automobilistes et conducteurs de poids se sont sentis abandonnés par le concessionnaire du réseau. Sans information et sans assistance, ils sont restés des heures à attendre avant que Vinci ne trouve les solutions pour les sortir de là. Depuis, des mesures ont été prises, à commencer par l’évacuation des automobilistes bloqués au cœur d’une zone inaccessible. L’armée a été appelée à la rescousse. Il restait alors à ravitailler les 200 conducteurs de poids lourds, robinsons sur leur île … qui par conscience professionnelle ne voulaient pas abandonner leurs camions et chargements.

autoroute-a10_inondations_7

250 voitures déplacées attendent leurs propriétaires

Dès le dimanche 5 juin, la décrue des eaux de la rivière constatée sur cette zone permettait d’envisager des solutions de pompage des eaux résiduelles sur l’autoroute. Pour cela, le bassin de 5000 m2 avait été construit en deux jours. Il est vrai que Vinci est aussi un géant des BTP. Il faut ensuite entamer les opérations de vérification et le nettoyage de la chaussée. A la fin du week-end, les travaux de pompage vers les bassins de l’autoroute ont permis la réouverture de l’échangeur d’Orléans Nord en direction du Sud. Ce sont plus de 500 personnes, tant de Vinci Autoroutes que des entreprises du groupe qui sont mobilisées sur ces opérations. Selon l’exploitant, des moyens exceptionnels sont en place dont pelles mécaniques, tracteurs avec remorques, camions-grues, stations de pompage, dépanneurs.

autoroute-a10_inondations_4

Il a aussi fallu l’intervention de plongeurs

En attendant une réouverture, Vinci Autoroute déclare « Les opérations devraient encore durer plusieurs jours et ne permettent pas à ce stade se prononcer quant à une éventuelle date de réouverture complète de l’autoroute à la circulation, qui reste conditionnée par l’évolution de la situation météorologique et hydrologique »

www.vinci-autoroutes.com

photos © vinci autoroutes