Les News

A quand la route intelligente ? Altaroad a sa petite idée

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat


Capteurs et algorithmes, voici la combinaison parfaite imaginée par l’équipe d’Altaroad pour rendre les routes « intelligentes ». Lancée en décembre 2017, la jeune entreprise, avec à sa tête Cécile Villette, Rihab Jerbi et Bérengère Lebental, a de la suite dans les idées : créer une route d’un nouveau genre capable de récolter une très grande quantité d’informations via des capteurs intégrés dans la route.

L’objectif est multiple et doit servir dans un futur proche à alimenter les réseaux de la ville connectée. Informations sur le trafic, Etat des routes, optimisation de certains chargements de poids lourds en fonction de leurs trajets, sécurisation des futurs véhicules autonomes, la liste est forcément non exhaustive tant cette technologie a de potentiel.

Des capteurs très précis, mis au point par Bérengère Lebental, dissimulés sous une fine couche de revêtement, recouvrent la route. Au passage des voitures et des poids-lourds, les capteurs sont sollicités et enregistrent les données qu’ils reçoivent avant de les envoyer dans le cloud où ces données sont interprétées. La précision est telle que les capteurs sont capables de déterminer le type de véhicule en grâce à son poids, sa vitesse et le nombre d’essieux. 

Le projet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ne repose pas sur les capteurs mais sur les informations qu’ils enregistrent. Les clients d’Altaroad ( Eiffage, BTP, logistique ou encore circuits automobiles ) payent un abonnement pour avoir accès à ces données ainsi qu’à leur analyse.

Altaroad, start-up française, est pour le moment uniquement présente en France. Mais nul doute, son déploiement est imminent.

 

Commentaires

commentaires