Les News Réglementation

+60% d’infractions en Bretagne depuis 2015

controle morbih
Renaud Chasle
Ecrit par Renaud Chasle

Dans le Morbihan le nombre d’infractions à la réglementation sur le transport de marchandises relevées par les gendarmes et agents de la Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) de Bretagne ont augmenté de 60% sur les 6 premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2015.

Selon le Télégramme, les infractions liées aux conditions de travail ont même doublé (+103%), portant principalement sur le non respect des temps de pause des conducteurs. Les autres infractions concernent des cabotages irréguliers, le non respect des règles administratives ou des fraudes au chronotachygraphe.

Ces chiffres sont issus d’une multitude de contrôles effectués par les forces de l’ordre, notamment sur la RN 165 (Vannes-Nantes), qui veillent particulièrement depuis 6 mois au respect de la nouvelle interdiction pour un conducteur de prendre son repos hebdomadaire à bord de son véhicule, prévue par le code des transports et applicable depuis le 15 octobre 2015.

Le renforcement des contrôles vient en partie répondre aux exigences de la profession face à une forme de concurrence européenne déloyale. En mars, l’OTRE Bretagne a mené une opération de comptage des camions étrangers dans toute la région. En un dimanche, 691 poids lourds ont été recensés ainsi que 37 véhicules légers bâchés, amenant la fédération à réclamer une application uniforme de la réglementation.

Des réclamations soutenues par la FNTR, dont Anthony Rouxel, le délégué général Bretagne, expliquait au Télégramme « avoir rencontré le préfet de Région pour lui demander un renforcement des contrôles, une diminution du nombre d’opérations autorisées de cabotage et un durcissement des sanctions… »