Transporteurs

2016 le transport routier français sur fond de concurrence européenne

TRANSPORT EON image1
Jean-Yves Kerbrat

La profession du transport routier montre, depuis la crise, des signes encourageants malgré un contexte de concurrence européenne toujours très forte. Cette tendance a été présentée par la Banque de France qui dresse chaque année, depuis 2009, un panorama financier du transport routier à l’occasion du congrès de la FNTR. Par rapport à 2013, Le chiffre d’affaires des entreprises de transport est en hausse de 1,4% et le taux de valeur ajouté augmente légèrement pour passer de 37,3% à 37,6%.

Véhicule Scania G270 avec motorisation au carburant bioéthanol http://jeroulepropre.com/%20scania-france-experimente-trois-camions-au-bioethanol

Les nouveaux carburants se développent

Il est cependant à noter que ce taux reste de 3 points inférieurs à son niveau d’avant crise (41% en 2007). Le résultat global de ces amélioration: environ deux-tiers des entreprises du transport routier de marchandises (représentant 68% des effectifs) bénéficient d’une cotation favorable de la Banque de France (niveaux 3 et 4).

controle routier

Les contrôles renforcés en 2016

Par ailleurs, selon les dernières études, les entreprises ont optimisé la productivité de leurs véhicules en diminuant les parcours à vide comme les temps d’attente et en utilisant davantage les autoroutes. Cette évolution illustre la volonté de tous les acteurs du secteur d’améliorer l’efficacité environnementale et la performance économique du TRM grâce à l’exploitation de véhicules de dernière génération, la massification de certains flux et le développement des habitudes de conduite propre.