Logistique

20 fabricants de palettes lancent CoopPal

euro-pallets-1150267_960_720
Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat

Lancé officiellement le 25 mars dernier lors du dernier salon SITL, CoopPal regroupe plus de 20 acteurs de la palette neuve. Avec 180 M€ de CA et une capacité de 20 millions de palettes fabriquées, CoopPal réinvente le marché. C’est la filiale du groupe Burban, ValorPal, qui assurera la coordination et le développement du groupe.

Depuis 2009, beaucoup moins de palettes neuves ont été mises sur le marché. Le stock de palettes Eur/Epal, la plus commercialisée sur le marché du reconditionnement, est à un niveau historiquement bas. Toujours en quête d’optimisation, les chargeurs recherchent économie et simplification. En rapprochant la fabrication du lieu d’utilisation, en réduisant les délais de mise à disposition et en garantissant la quantité nécessaire au bon endroit pour suivre la variabilité logistique du client, CoopPal propose une alternative intéressante sur le marché actuel de la palette.

 « En amont, cela signifie avoir la bonne palette, au bon moment au bon endroit en réagissant très vite. Là où aujourd’hui il faut démultiplier les contacts en régions ou passer par une structure intégrée plus lourde, CoopPal propose la solution pour combiner la souplesse de fabricants régionaux et une structure nationale et européenne pour garantir une offre standardisée, avec 1 interlocuteur, 1 politique tarifaire, 1 traçabilité et 1 niveau de services. CoopPal se fonde sur l’idée que l’on peut proposer au marché une offre nationale et européenne avec déjà l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et les Pays-Bas, tout en conservant la qualité et la réactivité des PME françaises. » explique Vincent Wedrychowski, Directeur de ValorPal.

De gauche à droite : Nicolas Tanière, coordinateur de CoopPal, Vincent Wedrychowski, Directeur de ValorPal, Didier Burban, fondateur et PDG de Buban

De gauche à droite : Nicolas Tanière, coordinateur de CoopPal, Vincent Wedrychowski, Directeur de ValorPal et Didier Burban, fondateur et PDG de Burban

Le groupement repose sur un cahier des charges prenant en compte la qualité des produits, le respect des normes, la traçabilité, le respect des délais et la compétitivité. ValorPal assurera le pilotage d’un parc de palettes neuves et pourra aussi suivre le cycle de vie de la palette par le reconditionnement et le pilotage logistique de ValorPal qui s’appuiera sur l’offre de PFM (Palet Facility Management).

« CoopPal a compris que ne pas avoir la bonne palette, au bon moment peut couter beaucoup plus cher que le simple prix de la palette. L’important est de permettre au client d’optimiser sa supply chain et éviter tous les surcoûts directs et indirects. Le contrat de service devient prépondérant et CoopPal propose une seule porte d’entrée. Un interlocuteur, une facturation, une traçabilité et une relation client », Nicolas Tanière, coordinateur de CoopPal.

Les objectifs de CoopPal sont ambitieux. Le groupement souhaite, entre autre, rendre la palette neuve compétitive tout en proposant de meilleurs partenariat avec le parc locatif.

« A l’heure où la logistique est totalement repensée pour s’adapter au cross canal, où l’acte de vente et l’acte d’achat ne sont plus forcément au même endroit et les délais sont resserrés, avec des cycles de vente parfois très courts, les approvisionnements doivent être plus réactifs. S’il suffit d’un clic au consommateur pour commander, il faut que toute la chaine logistique gagne en agilité. Nous sommes fervents défenseurs de la bio-diversité économique et certain que fédérer la richesse de nos PME régionales est une réponse plus pertinente pour s’adapter au besoin de souplesse et réactivité à l’économie du 21ème siècle, que la constitution de groupes tout intégrés, beaucoup plus lourds », conclut Didier Burban, président du Groupe Burban.